samedi 11 octobre 2014

Vengeance. Ce mot semblait si décisif. Si définitif.



Titre: Les Cendres d'Auranos, Acte 1 de la saga Le dernier royaume
Auteur: Morgan Rhodes
Note: 4/5
Résumé: Après des siècles de paix, une rumeur de guerre enfle entre les trois royaumes d'Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, un funeste souvenir : une sombre magie oubliée, sur le point de s'éveiller à nouveau. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts ou les plus rusés, s'en sortiront.
Malgré ce climat inquiétant, Cléo, la princesse gâtée d'Auranos, a une mission plus urgente : trouver le remède pour sauver sa soeur qui se meurt lentement. Défiant les ordres de son père, elle s'enfuit en secret dans le royaume voisin de Paelsia à la recherche d'un ancien charme, que certains croient être seulement une légende... Le destin mettra sur son chemin Magnus, le terrible prince de Limeros, Jonas, un Paelsien animé d'une puissante soif de vengeance, ainsi que Lucia, une élue aux pouvoirs enchanteurs. Entre trahisons, tractations et batailles, les quatre jeunes gens verront leurs vies inéluctablement liées. Car si la magie qui refait surface est leur unique leur d'espoir, elle peut aussi devenir l'arme de leur destruction. Des trois royaumes, un seul survivra à cet affrontement inéluctable.


Mon avis: Ce premier tome de la saga Le dernier Royaume m'a semblé plutôt prometteur. 
On suit l'histoire de quatre jeunes gens aux personnalités très éclectiques. J'ai trouvé que les personnages féminins étaient bien pâles face à leurs homologues masculins. En effet, j'ai eu un véritable coup de cœur pour le personnage de Magnus. Sombre, manipulateur, sans pitié, arrogant,  il cache en réalité un lourd secret. C'est un personnage très intriguant et plutôt mature pour son âge et personnellement, je trouve que sont côté "cruel" lui donne beaucoup plus de profondeur que les autres personnages. Concernant Lucia et Cléo, je les ai trouvées trop naïves bien que, les passages concernant Cléo/Magnus ou Cléo/Jonas m'ont beaucoup plu. Je crois même que c'est ce que j'ai préféré dans ce roman, on ressent très bien toute la haine que Cléo entretient envers ces deux personnages. Quant à Jonas, j'ai apprécié son obstination et son intelligence.
Il y a plutôt beaucoup d'action principalement à la fin mais j'ai tout de même préféré découvrir les relations que créent les personnages entre eux. Une autre chose qui m'a plu et qui peut paraître étrange, c'est que dès ce premier tome on assiste à la mort de certains personnages. Personnellement, je trouve que c'est un signe de crédibilité dans ce genre de roman. On voit que l'auteur est prête à faire des "sacrifices" pour donner plus de profondeur à son histoire. Entre autre, une certaine violence se dégage de ce roman qui m'a rappelé l'univers de Game of Thrones. J'ai donc trouvé que c'est un roman qu'il ne faudrait peut être pas mettre entre les mains des moins de 14 ans. 
J'ai un avis assez partagé sur la mythologie de cet univers. D'un côté, j'ai apprécié les Sentinelles, êtres immortels vivant dans un sanctuaire inaccessible au commun des mortels. Leur immortalité est en danger et ainsi, ils sont donc plus concernés par les événements qui se produisent dans les trois royaumes. A l'inverse, je n'ai pas trop adhéré à la légende sur Eva la première enchanteresse. 
En conclusion, j'ai beaucoup aimé la complexité des relations entre les personnages. J'ai trouvé que l'histoire était crédible et qu'elle était beaucoup plus mature que certains romans de ce genre qui sont parfois un tantinet naïf. C'est un roman avec de l'action, de la violence et surtout qui vaut largement le détour pour le ténébreux Magnus. J'attends avec impatience de lire le tome 2 car la fin ce premier opus m'a laissée avec beaucoup de questionnement.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire