samedi 4 avril 2015

Lire de bons livres vous empêche d'apprécier les mauvais.



Titre: Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Auteurs: Annie Barrows & Mary Ann Shaffer
Note: 5/5
Résumé: Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivaine, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique; celui d'un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l'occupant allemand : le "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates". De lettre en lettre, Juliet découvre l'histoire d'une petite communauté débordante de charme, d'humour, d'humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey ...  

Mon avis: 
J'avais lu des chroniques très positives sur ce roman et son titre assez loufoque m'avait beaucoup intrigué, je n'ai donc pas hésité une seule seconde à l'emprunter à la bibliothèque. 
A travers la lecture du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, nous suivons sur une dizaine de mois la vie de Juliet, jeune écrivaine en quête d'inspiration pour son nouveau roman. Le roman est composé d'échanges épistolaires entre de nombreuses personnes; les habitants de Guernesey, les proches et les collaborateurs de Juliet... L'histoire se déroule dans l'immédiat de l'après-guerre, Londres est extrêmement endommagé  et les anglais sont encore très fragiles suite à ces événements. Juliet reçoit alors une lettre de Dawsey, un insulaire natif de Guernesey, et s'ensuit un début d'échange épistolaire riche en découvertes et en émotions.

Les personnages de ce roman sont tous très attachants et en particulier les habitants de Guernesey. Juliet est une jeune femme qui sait ce qu'elle veut, elle doit faire face à la promotion de son dernier roman ce qui se révèle être assez ardu mais il faut d'ors et déjà qu'elle pense au sujet du suivant. Habituellement, j'ai relativement du mal avec les personnages féminins mais le personnage de Juliet m'a plu. Elle a beaucoup d'humour, ne s’apitoie jamais sur son sort et c'est une personne très sympathique. J'ai aimé suivre ses moments d'incertitude qui la rendait à mes yeux d'autant plus touchante. Le personnage de Sidney m'a également beaucoup plu avec son côté grand frère protecteur et ses répliques sarcastiques. Parmi les insulaires, j'ai particulièrement apprécié Dawsey bien qu'ils m'aient tous charmé. Quelque chose émane du personnage de Dawsey, une sorte de "force tranquille" encline à l'apaisement. Sans oublier également la loufoque Isola qui m'a bien fait rire et Elizabeth, une jeune femme portée disparue qui se dévoue corps et âme pour les autres sans réfléchir aux malheureuses conséquences que ces actes peuvent avoir en période d'occupation.

En outre, le fait que l'histoire se déroule en période d'après guerre m'a beaucoup plu. J'ai appris énormément de choses parfois drôles, touchantes mais le plus souvent d'une horrible noirceur. Je n'avais, par exemple, jamais eu connaissance de l'occupation des îles anglo-normandes. A travers l'expérience des habitants de Guernesey, on découvre la difficulté d'être séparé de ses enfants envoyés en Angleterre, la faim, le froid glacial conséquence des pénuries de combustibles...  L'amatrice d'histoire que je suis a été très satisfaite par toutes ses informations racontées sous forme "d'anecdotes" par Isola, Eben, Amélie ou encore Dawsey. 

La décomposition du roman en échange épistolaire m'a beaucoup plu. Je trouve qu'il est ainsi plus facile de cerner les relations entre les personnages bien qu'au début j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver avec tous ces prénoms. Ma lecture a été assez fluide car les lettres permettent de faire une pause facilement. C'est un roman très bien écrit et j'ai trouvé que les mœurs de l'époque étaient très bien retranscrites. Je ne dirais pas que c'est un roman que l'on peut qualifier "d'addictif" mais l'envie de découvrir la suite a toujours été présente pour moi. 

L'initiative du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates est très touchante. Les séances étaient pour les insulaires un moyen d'échapper à leur quotidien souvent très sombre. Certaines personnes qui n'avaient pas lu un roman depuis la fin de leur scolarité vont découvrir des auteurs tel que Jane Austen, Charles Lamb, Emily Brontë... D'autres vont prendre très à cœur les idées véhiculées dans le roman qu'ils ont lu et vont le défendre coûte que coûte face au autres membres. Ce roman est une belle manière de rendre hommage aux amoureux de la littérature et montre que cette passion peut aussi nous rapprocher les uns les autres

En conclusion, la lecture de ce roman est rythmée par des échanges épistolaires très émouvants dont les auteurs sont des personnages tous plus touchants les uns que les autres. La période où se déroule le récit nous permet d'apprendre énormément de choses sur la période de l'occupation des îles anglo-normandes mais aussi sur les bombardements de Londres. L'initiative du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates plaira certainement à tous les amoureux de la littérature. Un très bon roman donc qui mérite pour moi, une excellente note ! 

3 commentaires:

  1. Ce livre m'intrigue énormément... Je l'ai vu plusieurs fois en librarie mais j'hesite toujours à l'acheter ...

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai dans ma PAL depuis longtemps...il faudrait que je le sorte. Dans le même genre j'avais lu Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles qui devrait te plaire !

    RépondreSupprimer
  3. Ah je suis contente que quelqu'un parle de ce livre ! Je l'ai adoré, complètement à l'image de son titre, loufoque, drôle, et tendre, bref c'était une très bonne lecture. Et j'ai aussi beaucoup apprécié Dawsey, Isola et Elizabeth, les personnages sont attachants. Tout comme toi j'ai beaucoup appris sur l'occupation allemand sur les îles anglo-normandes. Bref j'ai vraiment aimé :)

    RépondreSupprimer