mercredi 18 mai 2016

Les bibliothèques étaient pleines d'idées, peut-être les plus dangereuses et les plus puissantes des armes.



Titre: Keleana, Tome 1 : La prisonnière
Auteur: Sarah J. Mass
Edition: Le livre de poche - Jeunesse
Prix: 7,90€
Nombre de pages: 512
Note: 4/5
Résumé: Au royaume d'Adarlan, seule la secte des Assassins ose encore s'opposer au pouvoir du roi.
Keleana, la plus célèbre assassineuse du pays, a été condamnée aux travaux forcés.
Pour gagner sa liberté, elle doit combattre dans un tournoi à mort dont l'unique survivant devra servir le roi pendant quatre années.
Mais les concurrents, l'un après l'autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d'obscures forces magiques ressurgissent dans la cité royale et la jeune fille, pour sauver sa peau, devra trouver des alliés à la cour même du roi.
Et jouer de toutes les armes dont elle dispose.
Son entraîneur, le capitaine Chaol, et le prince Dorian qui l'a prise sous son aile sont-ils dignes de confiance?
En tout cas ils ne sont pas insensibles à ses charmes...

Mon avis: 
Voilà un roman très populaire outre-atlantique et qui certes, a bénéficié d'un bon accueil en France mais dont l'ampleur n'est pas comparable à celui que les blogueurs ou youtubeurs américains lui ont réservé. J'ai découvert cette saga par le biais de la chaîne youtube abookutopia où Sacha vantait très souvent les points positifs de ce livre et le caractère exceptionnel qu'il a pour elle. Le résumé m'attirait assez mais j'avoue ne pas avoir cherché à en savoir trop, quoiqu'il en soit quand j'ai vu qu'il était édité au format poche, je n'ai pas hésité longtemps avant qu'il rejoigne ma bibliothèque. 

Dans ce premier tome d'une saga où six tomes sont prévus, nous apprenons à connaître Keleana une jeune assassineuse avec un sens de la répartie très prononcé. Elle est alors libérée temporairement, et sous condition, du camp de travail où elle est internée depuis un an, par le prince d'Adarlan en personne qui lui propose un marché dont l'issue finale lui permettrait de recouvrer sa liberté. Un peu dubitative, Keleana finit par accepter d'être le champion du prince dans un tournoi où le vainqueur deviendra l’assassin personnel du roi

Concernant les personnages principaux, nous suivons un trio largement dominé par Keleana qui n'hésite pas à mener par le bout du nez le prince Dorian et le capitaine de la garde Chaol.
Keleana est un personnage que j'ai beaucoup apprécié car j'aime beaucoup les héroïnes fortes et surtout quand elles savent manier l'épée mieux que certains soldats et sachant les mettre à terre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Car oui, Keleana ne s'en cache pas, elle est la meilleure assassineuse de tout Adarlan. Elle sait manier une quantité d'armes impressionnante, reconnaître des poissons à leur odeur et bien d'autres choses. Mais la chose que j'ai le plus apprécié de la part de Keleana, c'est son humour et son sens de la répartie car je peux vous assurer que malgré son statut de prisonnière elle est très loin d'avoir la langue dans sa poche. Qu'est ce que j'ai pu rire lors de ses conversations avec Chaol ou même avec Dorian ! C'est vraiment un des points forts de ce roman. 
Par ailleurs, parmi ces deux jeunes hommes j'ai préféré Chaol pour sa droiture et sa loyauté ainsi que pour le respect qu'il a envers Keleana. Il est assez protecteur avec elle bien qu'elle lui rappelle souvent qu'elle n'a absolument pas besoin de son aide. Les choix et les choses auxquels il a renoncé pour s'engager dans la garde royale me laissent songeuse et j'aimerais beaucoup en apprendre plus sur lui. J'ai aussi adoré les moments où Keleana le met intentionnellement mal à l'aise, c'était très drôle.
J'ai un peu moins apprécié Dorian et ce notamment dans la deuxième partie du roman. En effet, l'évolution de ses sentiments envers Keleana m'a semblé trop rapide et j'ai trouvé qu'il avait la fâcheuse habitude d'obtenir un peu trop souvent ce qu'il voulait. De même la soumission qu'il a envers les comportements de son père, m'a laissé un peu perplexe.
Nyhema est un personnage que j'ai trouvé également intéressant notamment pour l'engagement total qu'elle a envers son peuple. C'est une princesse certes, mais une princesse qui sait ce qu'elle veut et qui se bat pour ses convictions et met tout en oeuvre pour venir en aide à son peuple.
A vrai dire, j'ai très envie d'en savoir plus sur les personnages car l'auteur a volontairement laissé des parts d'ombres sur l'histoire de chacun d'entre eux. 

Sur ce point d'ailleurs, le passé de Keleana est abordé très succinctement et nous laisse beaucoup d'interrogations. J'espère qu'il sera approfondi dans les tomes suivants. 
Néanmoins, il y a un petit point qui m'a dérangé. En effet c'est un fait reconnu Keleana est une assassineuse légitime  de ce fait, elle a tué des gens mais on ne sait jamais ce qu'elle pense des meurtres qu'elle a commis et ce qu'elle ressent par rapport à ça. Se sent t-elle coupable ? Pense t-elle que ces actes étaient justifiés et nécessaires ? A t-elle des remords à ce propos ? Quoiqu'il en soit j'aurais aimé savoir ce qu'elle pense de son passé d'assassineuse. 

Concernant la structure du roman j'ai noté que, à mon sens, la première partie du roman était supérieure à la seconde. J'ai beaucoup aimé la première partie et peut-être est ce dû à la découverte des personnages, à l'ébauche des relations qu'ils vont entretenir et à la mise en place de l'intrigue. En effet, par la suite les événements m'ont paru moins surprenants et on entre peut être dans un "schéma classique" de ce genre littéraire. 
L'évolution des relations entre Keleana, Chaol et Dorian est très addictive et c'est d'ailleurs ce que j'ai préféré dans ce récit puisque j'attendais ces passages avec grande impatience. 

Finalement le retournement de situation qui s'ébauche contre Keleana dans la fin de ce premier tome me paraît très intéressant et laisse présager de multiples rebondissements dans les tomes suivants. Je l'ai trouvé très bien amené sans pour autant que l'auteur nous en dévoilé trop.

En conclusion et selon moi, le point fort de ce roman réside entre les interactions des personnages et notamment le trio principal composé de Keleana, Chaol et Dorian. La répartie de Keleana rythme le récit même si cela ne comble pas tout à fait les zones d'ombre qui entoure ce personnage. Ce premier tome mérite largement l'accueil qu'il a reçu outre-atlantique et c'est avec plaisir que je me replongerai dans cet univers avec le second tome qui est sorti il y a quelques semaines en format poche. 


Et vous, aimez vous les héroïnes fortes comme Keleana ? Connaissez vous un roman dont la popularité est différente selon le côté de l'Atlantique où on se trouve ? 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire