samedi 13 septembre 2014

Une fois qu’un objet se retrouve dans une corbeille, il tombe dans le domaine public, vous savez. N’importe qui peut se l’approprier.



Titre: Poppy Wyatt est un sacré numéro
Auteur: Sophie Kinsella
Note: 3/5
Résumé: En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C’est juré, c’est l’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

Mon avis: Ce livre a été pour moi un bon moment de lecture notamment grâce à l'humour et la gaucherie de Poppy, le personnage principal mais paradoxalement certaines petites choses m'ont déplu.
Commençons par les points positifs. Ce roman de Sophie Kinsella a une trame plutôt originale. J'ai beaucoup aimé la future belle famille de Poppy assez excentrique puisque tous les membres de la tribu Tavish sont des universitaires surdoués aux multiples talents. La pauvre Poppy souffre donc d'un grand complexe d'infériorité et essaye de faire bonne figure face à cette famille de génies. Je n'ai pas vraiment eu d'affection particulière pour Poppy bien que je l'ai trouvée très amusante et les situations cocasses qu'elle vit m'ont fait beaucoup rire. Par contre, j'ai eu un véritable coup de coeur pour la relation entre Sam et Poppy notamment grâce à leur échange de sms parfois à mourir de rire mais qui est parfois très touchante et m'a même fait frisonner. J'ai également apprécié les personnages des frères de Poppy et de Felix même s'ils ne sont pas très présents. Je trouve qu'ils apportent beaucoup de fraîcheur.
J'ai l'impression que l'idée générale des romans de Sophie Kinsella est toujours la même: la jeune femme un peu gauche, terriblement gentille qui rencontre l'homme d'affaire au physique irrésistible mais qui au début se montre froid et distant. Hélas dans ce genre de roman, la fin est prévisible avant même qu'on ait lu la fin du premier chapitre on a déjà une idée générale de la fin. J'ai tout de même eu quelques surprises durant les cent dernières pages.
Une des choses qui m'a agacé chez Poppy c'est la manière dont elle tire des conclusions hâtives sur la relation que Sam a avec ses proches et qu'elle n'essaye pas de comprendre pour quelle raison celui ci se comporte de manière abrupte avec certains de ses collègues.
En conclusion, Poppy Wyatt est un sacré numéro est un roman très drôle et dont j'ai eu un coup de cœur pour la relation entre Poppy et Sam. Néanmoins, si vous avez déjà lu des romans de Sophie Kinsella vous risquez d'être déçue par l'impression de « déjà vu ».  

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'auteur mais j''avais abandonné la série des Accros du shopping car c'était toujours la même chose... Je vais peut-être essayer celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je garde un très bon souvenir de cette série et j'aimais beaucoup découvrir l'évolution de la vie de Becky.

      Supprimer