dimanche 22 février 2015

Cette plantation risque de te trahir, de te décevoir, de t’épuiser, mais elle ne te quittera jamais.



Titre: Les Roses de Somerset
Auteurs: Leila Meacham
Note: 3,5/5
Résumé: Howbutker, Texas, 1916. À la mort de son père, la jeune Mary Toliver hérite de la plantation de coton des Toliver, l'une des familles fondatrices de Howbutker. La jeune femme devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy Warwick, magnat de l'exploitation forestières, pour faire vivre le sol de ses ancêtres ? Confrontés aux trahisons, aux secrets et aux tragédies qui les entourent, renonceront-ils à ce qui aurait pu exister, non seulement pour eux, mais aussi pour les générations suivantes ?

Mon avis: 
En ouvrant ce livre, j'avais des idées en tête concernant les personnages, le type de narration et je dois dire que l'auteur m'a surprise par les choix qu'elle a fait en bien ou en mal, je ne saurais le dire mais cette lecture fut tout de même agréable.

Mary Toliver, du haut des ses seize ans en 1916 est une jeune fille qui sait ce qu'elle veut. L'amour des terres que sa famille cultive depuis des dizaines d'années coule dans ses veines. A la mort de son père, elle apprend qu'elle est l'unique héritière de la plantation de coton de son père au détriment de son frère mais surtout de sa mère, s'ensuit alors une multitude de drame que la jeune Mary devra affronter tout au long de sa vie.

La première chose qui m'a surprise c'est le début du roman puisqu'on suit Mary Toliver alors âgée de 85 ans qui en se remémorant les souvenirs de sa jeunesse, nous plonge plusieurs dizaines d'années en arrière. 
Mary est une personne de caractère que rien n'effraie. J'ai parfois eu du mal à comprendre la valeur que représentait la plantation à ses yeux car à de nombreuses reprises, elle en fait sa priorité au détriment de ses proches. Cette jeune femme, c'est aussi une personnalité passionnée que ce soit par ses terres mais aussi par un homme, Percy Warwick. Percy est un homme qui peut certes, se montrer parfois arrogant mais tellement charmant je dois bien l'avouer. Son personnage ressemble beaucoup à celui de Mary du point de vue de leur entêtement. Malgré tout Percy n'est pas aussi catégorique dans ses choix quant il s'agit de son entreprise familiale. En effet, Percy et Mary sont issus de deux grandes familles rivales qui ont bâti Howbutker, petite ville provinciale du Texas. Ce rajoute à leur duo Ollie, héritier de la troisième grande famille fondatrice. Ollie est un personnages très touchant, plein d'abnégation envers les autres. Il a réellement le sens du sacrifice et fait toujours passer le bonheur des autres avant le sien. Il y a beaucoup d'autres personnages et j'ai eu l'impression que l'auteur voulait vraiment "contrôler" notre ressenti par rapport à eux en nous les décrivant d'une manière qui ne nous laissait pas vraiment le choix. Certains se montrent détestables et ensuite changent radicalement, deviennent plus sage, plus réfléchis et surtout plus compréhensibles.
J'étais très frustrée de la tournure qu'a prise la relation Percy / Mary car finalement cela se joue à très peu... un petit rien aurait pu tout changer. 

Bien qu'une grande partie de l'histoire se déroule dans la passé, la férue d'histoire que je suis n'a pas été totalement satisfaite car ce roman se concentre avant tous sur les relations entre les différents personnages. Le roman étant rythmé par de courts chapitres, il est assez difficile de reposer ce livre et c'est d'autant plus vrai lorsque le récit était centré sur le passé de Mary et Percy. Néanmoins, ma lecture a été un peu plus laborieuse à la fin du roman. En effet, l'auteur fait référence à des faits du début du roman donc appartenant au passé de manière assez abstraite et j'ai dû à quelques reprises retrouver le passage correspondant. La narration est construite à partir de nombreux points de vue ce qui peut déstabiliser. Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié le récit lorsqu'il se basait sur les sentiments de Percy et Mary. 

Les personnages de Math et Rachel, les descendants de Percy et Mary, m'ont moins séduite et c'est sans doute dû au fait que leur relation est moins tumultueuse, moins passionnée que leurs aînés.  Je dois dire que je pense avoir moins apprécié la partie de l'histoire qui se déroule en 1985. J'étais sûrement déçue d'apprendre le dénouement de la relation Percy / Mary qui ne laisse place à aucun "espoir". De plus, les réactions de Rachel par rapport au domaine des Toliver m'ont paru vraiment extrêmes

En conclusion, j'ai apprécié ce roman d'une part pour la relation qu'entretiennent Mary et Percy qui sont tous deux des personnages entiers et passionnés et d'autre part pour le contexte historique malgré le fait qu'il ne soit pas vraiment abordé dans les moindres détails. Toutefois, la partie la plus "récente" du livre se déroulant en 1985 m'a moins séduite. J'aurais préféré une fin ouverte concernant Mary et Percy et leurs descendants m'ont paru fades. La narration de la fin du roman était moins fluide, se répétait parfois et faisait appel à des souvenirs assez précis du début du roman ce qui rendait la lecture un peu moins facile. Toutefois, si vous appréciez les romances historiques je peux tout à fait vous recommander ce roman qui reste pour moi une lecture agréable. 

2 commentaires:

  1. Je ne lis pas ou peu de romance historique mais j'en ai quelques unes dans la WL dont celle-là. En tout cas, perso la couverture me fait bien envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est très belle tout comme celle de la préquelle de ce roman intitulée " La Plantation" que j'ai d'ailleurs dans ma PAL ^^

      Supprimer